Suite de l'appel à projets "décarbonation" du CNIEL

En septembre 2021, le CNIEL a lancé son appel à projets "décarbonation" afin d'identifier de nouvelles solutions capables de réduire les émissions de GES des élevages laitiers et ainsi préparer les prochains objectifs de la filière. 27 porteurs de solutions se sont manifestés, listés ci-dessous.

 

Datasol

Datasol (Cleentech)

Le SCORE Datasol regroupe 2 indicateurs des fonctions biologiques des sols, 6 indicateurs d'état et 1 indicateur de disponibilité et de risque de perte du carbone. Datasol a construit son savoir-faire en s'appuyant sur des travaux de recherche sur la qualité des sols depuis plus de 10 ans, grâce à l'implication de sa Fondatrice au sein de l'Observatoire Français des Sols Vivants, dans la coordination du projet AGRINNOV et la mise en place de REVA (Réseau d'expérimentation et de veille à l'innovation agricole). Au delà des solutions déjà existantes, Datasol poursuit son programme d'innovation sur 2 volets :

  • Un outil permettant d'accompagner les acteurs vers une double performance : agroécologique (avec des pratiques vertueuses et respectueuses de la qualité des milieux) et économique.
  • Un outil prédictif sur le stockage du carbone

Pour plus d'information : https://www.datasol.fr/ 

BBCoeur

Eco-méthane 

Bleu-Blanc-Cœur accompagne déjà depuis plus de 10 ans les pour réduire l’empreinte carbone de l’agriculture à travers une méthode de mesure spécifique aux réductions des émissions de méthane via l’alimentation des vaches laitières. La méthode proposée repose sur des données scientifiques qui démontrent qu’une alimentation spécifique permet une réduction des émissions de méthane (CH4) d’origine digestive sans effet néfaste sur les performances zootechniques. L’apport d’acide alpha linolénique (C18:3n-3, ALA) dans la ration des vaches laitières peut être apportées par diverses sources végétales. La méthode de mesure du méthane proposée est permise par une analyse infrarouge des acide-gras du lait et est basée sur le lien entre :

  • la production de méthane et la production des différents Acides Gras Volatils (AGV) lors de la rumination
  • la nature des AGV produits dans le rumen et la nature des acides gras ingérés dans les rations
  • la nature des acides gras ingérés et ceux déposés dans les produits issus de ces ruminants (lait)

Pour plus d'information : https://bleu-blanc-coeur.org/a-propos/demarche-environnementale/

Valorex

Prodival 

Prodival® permet de remplacer le tourteau de soja importé par des solutions naturelles locales, et réduit ainsi l’empreinte carbone de la ration. Prodival® est une offre de graines protéagineuses ayant subi un procédé de cuisson sous pression. Ce concept promeut la culture locale des protéagineuses, vertueuse pour l’environnement. En effet, cette culture des protéagineuses ne nécessite pas d’apport d’azote, du fait de leur capacité à fixer l’azote atmosphérique grâce à la présence symbiotique de bactéries du genre Rhizobium dans les nodules de leurs racines (Duc et al., 2010). De plus, les protéagineuses sont appréciées dans les rotations de cultures pour leur effet cultural précédent positif, car elles laissent un « reliquat azoté » dans le sol (Duc et al., 2010). Enfin, les protéagineuses ont un système racinaire pivotant, ce qui permet une bonne structuration du sol. Le procédé de cuisson sous pression permet d’optimiser la digestibilité des protéines de ces graines protéagineuses. Les résultats décrits par Mendowski et al. (2019) prouvent que Prodival® est une alternative satisfaisante au tourteau de soja dans l’alimentation des vaches laitières. Enfin, la culture locale des graines protéagineuses permet de réduire l’impact environnemental du transport, par rapport à des graines protéagineuses importées.

Pour plus d'information : https://www.valorex.com/metiers/eleveurs/les-aliments-valorex/

opticool
SERAP Industries

OPTICOOL

Groupe frigorifique pour tank à lait de nouvelle génération, à basse consommation et faible impact carbone.

En élevage laitier la consommation d’électricité provient pour les deux tiers du refroidissement du lait par le tank et de la production d’eau chaude sanitaire. Le groupe Opticool, associé au pré-refroidissement du lait, permet de réduire de 60% à 80% la consommation électrique de ces 2 postes ainsi que les émissions de gaz à effet de serre correspondantes. Il combine l’utilisation de composants nouveaux (compresseurs et ventilateurs à vitesse variable, capteurs de température et de volume, automate…) avec un fluide frigorigène de dernière génération à faible impact environnemental et un mode de fonctionnement inédit basé sur l’adaptation permanente de la puissance délivrée en fonction du besoin. Le récupérateur de chaleur à boucle d’eau intégré, également piloté par l’automate, permet à Opticool de restituer l’équivalent de l’énergie qu’il consomme pour le refroidissement du lait au travers de la production d’eau chaude.

Pour plus d'information : https://www.opticool.groupeserap.fr/

provimi

Silvair ®

SilvAir® est une matière première certifiée GMP+ qui favorise un mécanisme qui se déroule naturellement dans le rumen : la réduction des nitrates en ammoniaque. Cette réaction consomme des ions hydrogène. L'hydrogène étant précurseur de méthane, ce mécanisme diminue la disponibilité de l'hydrogène pour la formation de méthane dans le rumen. L'ammoniaque produit est convertie en protéines microbiennes dans le rumen puis en protéines laitières. SilvAir® est composé de nitrates, la partie active de SilvAir®, de calcium biodisponible et d'eau pour garantir la stabilité du produit durant le transport, le stockage et l'utilisation. Incorporé dans un aliment composé, SilvAir® permet aux éleveurs de diminuer leur empreinte environnementale en réduisant de 10% les émissions de méthane issu des fermentations du rumen. Son efficacité a été démontrée en centres de recherche à travers le monde et sur le terrain. En apportant de l'azote soluble et du calcium biodisponible, SilvAir® permet également de réduire les apports d'azote et de calcium de la ration tout en maintenant la production et la santé des animaux.

Pour en savoir plus : https://www.provimifrance.fr/produits.php

Zelp
Cargill

Zelp

Zelp est un collier de rumination équipé d'un système d'oxydation de 50% du méthane éructé par les ruminants en dioxyde de carbone, ce qui diminue son pouvoir de réchauffement global. Zelp a été mis au point par une PME britannique. Cargill, avec ses marques Provimi et Néolait en France, participe à l'évaluation des différentes générations de prototypes et a l'exclusivité pour la distribution de Zelp sur le marché français et européen des vaches laitières. Zelp s’installe comme un collier classique sur les vaches, a une durée de vie de quatre ans sans qu'il soit nécessaire de le charger. Zelp permet également de mesurer la quantité de méthane produite, la fréquence respiratoire, le temps d'ingestion et le temps de rumination. Les premiers essais montrent qu'après un temps d'adaptation de maximum 72h, Zelp n'a pas d'effet sur le comportement des animaux.

Pour plus d'information : https://www.zelp.co/

mais m3
Pioneer semences

Maïs M3

M3 est une gamme d’hybrides fourrages dentés farineux développés par Pioneer. Ils se caractérisent spécifiquement par un amidon moins vitreux, mieux digéré par les vaches laitières. Cela entraine une meilleure efficacité alimentaire (plus de lait produit par kg de MS ingérée). Etudiés et comparés (avec 2 lots homogènes de vaches) par une équipe AgroParisTech à la ferme de Grignon sur plusieurs années, il a été démontré un gain de rendement au champ, une meilleure valeur alimentaire, un gain de production laitière. Certaines vaches étaient équipées d’un dispositif permettant de mesurer le méthane éructé. La diminution du méthane éructé peut s’expliquer par le fait que les hybrides dentés farineux m3 favorisent certaines voies métaboliques dans le rumen (entre voies propionate et butyrate), réduisant la production de H2 (qui est un précurseur du méthane). 3 facteurs expliquent la diminution de l’empreinte carbone totale du lait sur tout le cycle : principalement le moindre méthane entérique (78%), mais également le gain de rendement (libération d’ha pour d’autres cultures) et l’efficacité alimentaire (moindre complémentation en concentrés énergétiques, généralement achetés).

Pour en savoir plus : https://pioneeretm3.fr/

IDELE

Projet METH'ALGUES

Les productions animales seront socialement acceptables demain si elles sont peu en compétition avec l’alimentation humaine, vertueuses sur le plan environnemental, performantes pour rémunérer le travail des éleveurs, et légitimes dans l’occupation et l’entretien des territoires. Plusieurs études montrent, en outre, que l’élevage apparait comme un maillon essentiel dans la transition des systèmes agricoles si l’on veut préserver durablement le cycle de l’azote et restaurer significativement la biodiversité. Or, l’élevage des ruminants émet du méthane (CH4), gaz à fort potentiel de réchauffement, provenant de la digestion de la ration dans le rumen. Mais des additifs alimentaires peuvent permettre de réduire ces émissions ! Une des pistes prometteuses est issue de la valorisation d’algues marines. Le projet METH’ALGUES en cours (2021-2023) répond donc aux besoins d’amélioration des connaissances scientifiques et pratiques sur cette solution d’avenir. L’objectif du projet est d’évaluer différentes ressources d’algues marines pour réduire les émissions de méthane entérique chez la vache laitière.

CA 15

Chambre d'Agriculture du Cantal

Mise en œuvre de la mesure Bon Diagnostic Carbone du Plan de Relance.

Pour en savoir plus : https://extranet-cantal.chambres-agriculture.fr/

DSM
DSM nutrition animale

Bovaer® 

Mise sur le marché de Bovaer qui, incorporé à l'alimentation des Ruminants, atténue les rejets de méthane entérique. En moyenne, 30% de baisse de production de méthane entérique, dépendant de la composition de la ration.

Pour en savoir plus : https://www.dsm.com/anh/products-and-services/products/feed-enzymes/bovaer.html

Dietaxion
Groupe TERAXION/Laboratoire COBIOTEX-DIETAXION

L'orientation fermentaire, via l'inoculation de souches sélectionnées et une conduite maitrisée de l'effluent permet une réduction des émanations d'ammoniac et de carbone sous forme CH4 ou CO2. En présence de souches spécifiques, les formes gazeuses sont plus rapidement fixées sous formes organiques sans nécessité de multiples retournement/oxygénation sources de pertes. Il en découle quatre bénéfices majeurs :

  1. réduction de GES,
  2. retour de carbone et azote supérieur au sol,
  3. Confort animal avec moins de NH3 dans l'air,
  4. Les souches sélectionnées sont des souches compétitrices aux flores type Uréase + tels que les staphylocoques, coli, streptocoques, il en résulte donc des améliorations sanitaires de l'environnement.

Technologie décrite dans 5 brevets/Publications aux Journées 3R/Applications terrains. Cette technologie est applicable sur aire paillée, solide issu de séparation de phase, et sur lisiers.

Pour plus d'information : https://www.dietaxion.com/

Valorex

Tradilin® 

L'ajout de lipides dans l'alimentation des vaches laitières est une solution connue pour réduire les émissions de méthane. Parmi les lipides, certains sont plus efficaces que d’autres pour réduire les émissions de méthane entérique. C’est le cas des acides gras Oméga 3 (Doreau et al., 2011). Notre solution est une gamme d’aliments appelée Tradilin®, riche en Oméga 3. Tradilin® est en effet une gamme de produits composés de graines de lin sélectionnées à haute teneur en matière grasse, et en acide linolénique (acide gras Oméga 3). Ces aliments sont traités dans des conditions spécifiques de température et de pression (procédé breveté sous le numéro EP1155626). Un kilogramme de Tradilin® à 100 % de graines de lin contient 39 % de matière grasse et 220 g d'acides gras oméga-3 (sur matière première brute). Tradilin® est de plus déjà connu pour augmenter la production laitière et la fertilité (Meignan, 2018). De ce fait, Tradilin® a un double effet sur la réduction de méthane entérique : un effet rumen, via l’augmentation de la proportion de propionate dans le rumen (voie fermentaire qui consomme du dihydrogène, et donc réduit la formation de méthane entérique (Martin et al., 2006 ; Van Zijderveld, 2011) ; et un effet production laitière, via l’augmentation de la production de lait (Ariza et al., 2019).

Pour en savoir plus : https://www.valorex.com/tradilin-pour-la-filiere-vegetale/

CCPA

Turboviv® 

Turboviv® est un produit nutritionnel naturel à base de matières premières phytogéniques et minérales développé depuis plus de 20 ans par le groupe CCPA en partenariat avec des instituts de recherche français et étrangers pour répondre à cette problématique en toute sécurité. L’innovation de Turboviv® repose sur quatre piliers: des ingrédients naturels en phase avec les attentes des consommateurs, plusieurs stratégies d'utilisation en fonction de l’objectif de l’éleveur, une action sur l’ensemble de tractus digestif et des résultats qui associent la réduction de l’empreinte environnementale de l’élevage à l'amélioration de la rentabilité économique. Turboviv® agit sur l’ensemble du tube digestif du ruminant. Pour améliorer le rendement de la digestion Turboviv® participe à la stimulation de la salivation, à la modulation de la fermentation dans le rumen, à l’augmentation de l’énergie et des protéines produites par la flore du rumen et à l’augmentation des protéines bypass. L’absorption des nutriments et la digestion dans l’intestin est aussi améliorée grâce à la stimulation des enzymes pancréatiques. Pour l’environnement Turboviv® agit de trois manières distinctes et complémentaires :

  • Augmentation de l’utilisation de matières premières locales grâce à une reformulation au détriment des matières premières d’importation très pénalisantes pour l’empreinte carbone comme le tourteau de soja.
  • Réduction des émissions d’ammoniac via une meilleure efficacité digestive des protéines de la ration.
  • Réduction de la production de méthane par la modulation des fermentations et de la flore ruminale.

L’utilisation de Turboviv® ne nécessite pas de travail supplémentaire ni d’installations particulière pour les éleveurs ou le fabricant d’aliment. Il peut soit être incorporé dans les aliments composés ou minéraux, soit directement à la ferme dans la ration des animaux.

Pour plus d'information : https://www.groupe-ccpa.com/fr/documents/publications-scientifiques/all

Eliance

Eliance

Eliance et son réseau seront en mesure en 2022 de calculer en routine à chaque opération de contrôle de performances (6 à 11 fois par an) les émissions de Méthane entérique individuelles d'environ 2 millions de vaches dans 28 000 élevages. L'objectif sera double : déployer une méthode d'analyse de ses résultats et d'accompagnement des éleveurs portée par les conseillers du réseau Conseil Elevage et produire des références fiables du fait de la couverture du territoire, du nombre d'animaux et d'élevages et de la fréquence des calculs. L'élaboration de ces références utilisera notamment la base de données Res'Alim (constats d'alimentation collectés par les ECEL).

Pour en savoir plus : https://www.eliance.fr/

Eco-sens

Eco-Sens

Eco-Sens permet aux laiteries de mesurer facilement les émissions de méthane entérique à la ferme, et de mettre en œuvre des programmes de baisse de ces émissions (via des conseils appropriés), que ce soit à l’initiative de la laiterie ou en lien avec des projets Label Bas Carbone. La méthodologie présentée s’adresse aux laiteries qui souhaitent accompagner les éleveurs à réduire leur empreinte méthane. La mesure est la base de la méthodologie : pour réduire l’empreinte méthane, il faut connaitre la situation initiale, l’impact des solutions mises en place et vérifier si la situation finale est en adéquation avec les objectifs. Eco-Sens propose donc un service d’accompagnement complet sur le sujet du méthane entérique avec 1) une mesure mensuelle des émissions de méthane entérique de chacun des élevages 2) un accompagnement à la mise en place des solutions de diminution et 3) d’une mise à disposition d’un compteur du méthane économisé pour communiquer auprès des clients et des consommateurs finaux. Les émissions de méthane sont mesurées à partir de l’analyse des acides gras du lait collecté par la laiterie et la production laitière : c’est donc une mesure simple, qui ne nécessite aucun équipement ni aucun temps de travail supplémentaire. Les solutions de diminution sont basées sur l’alimentation des animaux car c’est l’un des principaux leviers pour diminuer les émissions de méthane entérique, et surtout le plus à même d’être appliqué en fermes (Martin et al., 2010). Elles peuvent être liées à une modification de la ration pour intégrer des aliments moins méthanogènes (herbe, luzerne, lin, certaines qualités de fourrages) ou à l’intégration d’additifs alimentaires. La mesure permet de chiffrer les diminutions effectives et ainsi de communiquer largement et simplement auprès d’un public varié.

Pour plus d'information : https://www.eco-sens.com/lait/

Fertinnov

Fertinnov

Fertinnov propose un système de séparation de phase des lisiers simple et accessible à tous les éleveurs. Une étude réalisée par le cabinet DatAgri montre que seuls 7% des éleveurs bovins sont équipés d’un séparateur de phase, mais que l’intérêt pour les bénéfices de cette technique est fort. Fertinnov réduit les étapes, entre la production de lisier par les animaux et le stockage, à deux phases. Dans le cœur du système, un séparateur de phase simple, à faible consommation énergétique et faible besoin de maintenance, qui peut recevoir des matières sensiblement plus concentrées que les séparateurs conventionnels. Celui-ci permet de récupérer le lisier brut qui sort directement de l’évacuation du bâtiment, sans besoin de dilution, homogénéisation et pompage. Par conséquent, moins de travaux et moins d’équipements et donc des investissements diminués d’au moins la moitié. De même, la consommation électrique est 3 fois moins importante que dans les systèmes concurrents. Le système s’adapte aussi bien pour les projets de nouveaux bâtiments que dans les bâtiments déjà existants.

Pour les éleveurs, différents intérêts :

  • Réduction du besoin de volume de stockage dans la fosse à lisier.
  • Pas de création de dépôts au fond de la fosse à lisier, et donc, réduction ou élimination du besoin de brassage.
  • Lisier plus liquide et facile à épandre avec des outils permettant de réduire la volatilisation (pendillards, enfouisseurs), meilleure pénétration et moins de dégradation de la prairie lors des épandages (moins de risque de brûlure des feuilles
  • Réduction du transport. La fraction liquide peut être privilégiée pour les parcelles autour de l’exploitation (surtout les prairies). La fraction solide est exportée sur les parcelles éloignées. Grâce à sa concentration plus importante en nutriments, le nombre moyen de voyages est diminué par rapport à la fertilisation tout en lisier.
  • Aplanir le pic de travail des chantiers d’épandage.
  • Pilotage de précision de la fertilisation, avec deux produits aux concentrations et caractéristiques distinctes.
  • De plus, il est possible de valoriser la fraction solide fraîchement séparée comme litière, abaissant les coûts de litière de l’éleveur et lui offrant de la résilience face à la pénurie de paille.

Pour en savoir plus : https://www.levillagebyca.com/fr/startups/fertinnov

Eilyps

Eilyps

Cette innovation concerne la méthodologie de conseil auprès des agriculteurs en démarche de réduction de l’empreinte carbone de leur entreprise. Nous avons créé un parcours d'accompagnement collectif pour les éleveurs souhaitant s'engager dans une démarche de réduction de leur empreinte carbone. Cela consiste en un auto-diagnostique ou diagnostic CAP'2ER avec indentifications des leviers et pistes de travail dans un plan d'action. Ensuite, des formations à distances ou en présentiel seront réalisées, en fonction des leviers choisis par l'ensemble du groupe ou bien les éleveurs concernés. Un suivi du groupe via une communauté digitale d'échange, et un suivi des indicateurs carbone et économique via une GTE mois par mois sera également réalisé individuellement et collectivement.

Pour plus d'information : https://www.eilyps.fr/

IDELE

Projet Albédo-prairies

L’élevage de ruminants contribue au changement climatique (CC) par ses émissions de méthane entérique, en partie compensées par l’usage des prairies facteur de stockage du carbone (C). Le projet Albédo-prairies propose, en complément des leviers d’atténuation du CC bien connus que sont la baisse des émissions de gaz à effet de serre (GES) et le stockage de carbone, d’étudier un 3ème levier innovant : l’albédo. Ce pouvoir réfléchissant du rayonnement solaire par les prairies, aide à l’atténuation du changement climatique, par le renvoi d'une partie de l'énergie solaire dans l'espace. Mieux caractériser la variabilité spatio-temporelle de l’albédo des prairies en France est l’objectif premier de cette étude. Pour cela des mesures seront réalisées dans 6 fermes expérimentales ET par satellite optique à haute résolution, pour différentes modalités de gestion des prairies (fauche, pâture, ...) et situations pédoclimatiques. Il s’agit d’identifier et quantifier des leviers d’augmentation de l’albédo dans un but d’atténuation du CC, de la parcelle jusqu’à l’échelle de territoires. Ce projet vise à renforcer les arguments en faveur d’un élevage herbivore durable qui repose sur une utilisation optimale des prairies.

Pour en savoir plus : https://idele.fr/detail-article/albedo-prairie-etude-du-3eme-levier-de-lattenuation-du-rechauffement-climatique

INFORM Elevage

Inform Elevage

Notre projet permet d’accompagner les éleveurs dans la gestion sanitaire et technique des élevages et contribue à la digitalisation de l’agriculture grâce à un outil pratique, fonctionnel et clair. Notre solution permet à l’éleveur d’avoir plus de connaissances sur les maux qui touchent ses animaux, ce qui lui donne beaucoup d’avantages : connaître la gravité de la situation, les causes et la méthode de propagation de maladies. Ainsi, les informations reçues lui permettent de réagir rapidement et efficacement. Une meilleure stratégie de présentation pourra être mise en place par l'éleveur. Cela permet à l’éleveur d’avoir des pratiques plus durables car il réagit de manière efficiente avant et lors de l’apparition de problématiques. Concrètement, nous avons créé un conseiller techniques numérique (un chatbot) qui sera en mesure de communiquer avec l'éleveur, lui poser des questions et converser avec lui pour déterminer sa problématique et lui proposer la solution la plus pertinente pour son élevage.

Pour plus d'information : https://informelevage.fr/index.php

My Easy Farm

Farm Connect

Pour réussir la réduction de l'empreinte carbone de l'élevage laitier, cela passera par un outillage important des conseillers et des agriculteurs, avec notamment des problématiques de création de compte et de re-saisies d'informations (cheptel, parcelles, interventions effectuées, ...). C'est justement ces éléments auxquels Farm Connect répond avec la création d'un compte unique agriculteur (permettant de ne pas avoir à subir de processus de création de compte), ou encore la mobilisation de données déjà saisies (données cheptel IPG, parcelles depuis des outils comme MesParcelles, Geofolia, SMAG Farmer ou encore WIUZ).

Pour en savoir plus : https://www.myeasyfarm.com/la-semaine-verte-de-lue/

La féverie

Clean bucket system

Le clean bucket system est un dispositif rotatif semi automatisé innovant de lavage et désinfections des seaux de buvée en élevage laitier. L'objectif et de traiter un seau toutes les 15 à 20 secondes L’opérateur travaille à poste fixe pour la dépose et la reprise des seaux. Le cycle de lavage est automatisé et modulable. Le principe de nettoyage repose sur l'utilisation d'eau chaude pressurisée additionnée d'un détergent écologique d'origine végétal. La désinfection est assurée par un système de lampes UV ou de l’acide per acétique. L’automate est entièrement réalisé en inox et ne nécessite aucun entretien journalier. La maintenance est simple et limitée. L’élevage des veau laitiers pendant la phase d’allaitement nécessite une grande rigueur au niveau hygiène. Le nettoyage et la désinfection des seaux de buvée à chaque repas contribue à réduire la transmission des germes pathogènes responsables des diarrhées infectieuses (E coli, rota corona virus, cryptosporidies...). L’objectif est de diminuer les pertes économiques et d’améliorer le bienêtre animal. De plus, l’automate de lavage va réduire la pénibilité du travail de l’éleveur tout en améliorant son efficacité.

Pour en savoir plus : https://clean-bucket-system.com/

rosella

Rosella Biosystem

Rosella Biosystem est une startup montpelliéraine qui développe une solution d'analyse et de prédiction des fermentations pour aider les agriculteurs-éleveurs à améliorer la production de fourrages sains et nutritifs pour leurs animaux. Nous sommes accompagnés par les incubateurs du BIC (Montpellier Méditerranée Métropole) et Agro Valo Méditerranée (SupAgro/INRAe) et supportés par la Région Occitanie et BPIfrance (Deeptech lauréate de la bourse French Tech Emergence). Une particularité de notre startup est l'intégration de compétences variées dont la biologie moléculaire, la biologie computationnelle (bioinformatique), la science des données (biostatistiques, data mining) et l'agronomie. Notre approche brevetée combine les dernières technologies de séquençage ADN et d'identification de métagenomes microbiens à des modèles statistiques sophistiqués pour dériver des prédictions de données complexes. Ensemble, ils forment notre méthode de contrôle qualité et de gestion de procédé qui, à grande échelle, a le potentiel de réduire les pertes actuelles à un minimum.

Pour plus d'information : https://rosella-biosystem.com/

phileo by lesaffre

Actisaf®

Actisaf® est une levure probiotique. Incorporée dans les aliments pour bétail, elle permet d’améliorer la digestion des fourrages et de limiter les désordres métaboliques liés à une ration à haute densité énergétique, notamment la sub-acidose. Grâce à son action sur la flore bactérienne du rumen, elle rétablit des équilibres propices à une optimisation de la digestion des fourrages et des concentrés. Elle diminue les pertes, et les valorise en production de lait, ce qui aboutit à une production plus durable et une diminution des émissions de GES par unité de lait produite.

Pour plus d'information : https://phileo-lesaffre.com/fr/actisaf/

IDELE

IDELE - Génétique

La solution consiste à améliorer le ratio kg eq. CO2/ kg lait en augmentant le dénominateur du ratio grâce à la sélection d’animaux plus efficients sur l’ensemble de leur carrière. Ce gain génétique, pérenne et cumulable de génération en génération, est obtenu grâce à une approche multicritères alliant à la fois la productivité laitière directe et la réduction de différents facteurs d’improductivité (santé, infertilité, réforme précoce subie, mortalité des jeunes …). La solution est à l’œuvre depuis plusieurs décennies et a démontré son efficacité : on estime qu’elle est à l’origine de la moitié des gains de productivité observés entre 1990 et 2010, ces gains ayant très largement contribué à la réduction de -17.7% de l’empreinte carbone du lait observée sur la même période (GESEBOV, Ademe 2016). Le progrès génétique sur la productivité laitière directe s’est ralenti pour les animaux nés entre 2010 et 2015 (Idele, Bilans annuels d’indexation laitière), mais la sélection s’est accrue sur les facteurs d’improductivité. Les caractères de robustesse, résilience, longévité, adaptation, efficience alimentaire et plus en amont de santé des jeunes depuis leur naissance jusqu’à leur entrée en production, restent des facteurs d’amélioration importante et donc une source de réduction conséquente de l’empreinte carbone de l’élevage laitier. A titre d’exemple, plusieurs travaux de l’UMT eBIS visent à développer des outils de sélection pour réduire la mortalité juvénile, estimée actuellement à 16% en races laitières françaises (Leclerc et al, 2016). La solution est déployée dans le cadre des programmes de sélection des différentes races. Elle concerne tous les éleveurs pour la sélection et la gestion de leurs femelles et les schémas de sélection pour la procréation et la diffusion des taureaux d’IA. Elle est évolutive et s’enrichit progressivement de nouveaux caractères. Par ailleurs, son efficacité repose sur l’accompagnement des éleveurs et techniciens dans la meilleure prise en compte des caractères dits fonctionnels, facteurs d’efficience globale. En particulier, elle doit se traduire par une révision régulière des objectifs de sélection, la diffusion de références sur l’importance de ces caractères, notamment sur le plan de l’empreinte carbone. Le développement d’outils d’intégration de toutes les informations lors du choix des génisses de renouvellement et de l’élaboration des plans d’accouplement est aussi nécessaire pour améliorer l’impact de la solution.

Pour en savoir plus : https://idele.fr/domaines-dexpertise/genetique

Allice _ UMT Ebis

ALLICE - UMT eBIS

La solution proposée consiste en une sélection des animaux les moins émetteurs de méthane entérique à production laitière équivalente. Cette solution repose sur la mise en œuvre d’une évaluation génomique du rejet de méthane entérique individuel dans le cadre des programmes de sélection des différentes races bovines laitières, à destination de tous les éleveurs pour la sélection et la gestion des femelles en élevage et des schémas de sélection pour la procréation et diffusion des taureaux d’IA. Cette évaluation génétique s’appuiera sur la prédiction individuelle à très grande échelle des rejets de méthane à partir des analyses infra-rouge du lait dans le cadre du contrôle laitier. On estime que l’intégration de ce nouveau critère à l’horizon 2024-2026 dans les dispositifs de sélection en fonction de l’intensité de sélection appliquée peut générer une réduction pérenne des rejets de méthane entérique de 10% sur un pas de temps de 10 ans. La démonstration de l’effectivité de cette solution est en cours dans le programme MethaBreed, qui vise à développer une évaluation génomique pilote au moins dans les principales races laitières à l’horizon de 2024-2025 et à étudier le progrès génétique attendu en fonction de l’importance accordée à ce caractère dans les objectifs de sélection. Cette solution est développée par l’UMT eBIS, son déploiement reposera sur les organismes de sélection et GenEval, leur délégataire en matière d’évaluation génétique.

Pour plus d'information : https://idele.fr/umt-ebis/objectifs-et-actions

Cricul egg

Circul'Egg 

Dans une démarche d'économie circulaire, Circul'Egg valorise les coproduits de l’agro-industrie en les transformant en nouvelles matières premières à forte valeur ajoutée pour d’autres filières. Aujourd’hui, Circul’Egg développe une solution de valorisation des coquilles d’œufs issues des casseries. Les casseries sont des usines qui fournissent l’industrie agroalimentaire en ovoproduits. Chaque année en France, 6 milliards d’œufs y sont transformés, rejetant ainsi 40 000 tonnes de coquilles. Faute de valorisation, ces biodéchets sont épandus ou incinérés, alourdissant l’impact environnemental de la filière. Notre procédé innovant nous permet alors de séparer la coquille externe, riche en carbonate de calcium à 98%, de la membrane coquillière, riche en protéines et aux propriétés thérapeutiques et cosmétiques prouvées. Après broyage et hygiénisation, nous obtenons ainsi de plusieurs produits sous forme de poudre, commercialisables en tant que nouvelles matières premières à destination de l’industrie de l’alimentation animale (élevage et PetFood), la nutraceutique et la nutricosmétique. Notre poudre de carbonate de calcium est biosourcée, sa fabrication est durable et écologique et son empreinte carbone plus faible que celle des carrières. Par ailleurs, notre poudre présente de meilleures propriétés nutritionnelles que celle des carrières (notamment pour les poules pondeuses) et nos produits présentent un taux de métaux lourds moindre. Finalement, nous proposons un produit à isoprix et aux qualités nutritionnelles avantageuses sur un marché à la recherche d’alternatives durables et biosourcées.

Pour en savoir plus : https://circulegg.fr/

‹ Retour à la liste des articles
Réduire son empreinte carbone dès maintenant !
Réduire son empreinte ›